• tetiere opisto2018OK

    Contact référent

    Pièces d’occasion : jusqu’à 70% d’économie sur l’entretien du véhicule

    pubL’automobile est le 2e poste de dépense des ménages français1. En 2018, l’augmentation des frais liés au carburant et à l’entretien a été l’un des facteurs déclencheurs du mouvement des Gilets Jaunes. Ce dernier trimestre, le prix des pièces automobiles neuves a encore augmenté. Il a atteint le triste record de +6,3%2. Mais, bonne nouvelle, il existe une alternative pour réduire son budget entretien et réparation : l’achat de pièces d’occasion.

    Dépenser moins et consommer mieux : les avantages des pièces d’occasion

    Les pièces automobile d’occasion, aussi appelée Pièces de RéEmploi (PRE) sont 50 à 70% moins chères que des pièces neuves. Elles sont longtemps restées une niche, pesant 1 à 2% du marché, avec une offre plutôt locale, désorganisée et des niveaux de qualité très variables.

    Ces 4 dernières années, le marché de la pièce d’occasion s’est métamorphosé, professionnalisé. La digitalisation d’une part croissante des pièces de réemploi a permis de qualifier et quantifier l’offre. Elle a pris une dimension nationale, tant à destination des particuliers que des professionnels. Sa part de marché a plus que doublé (4 à 5%) et ne cesse de progresser sous l’impulsion de la réglementation et de l’évolution raisonnée des comportements de consommation.

    Comment économiser sur son budget auto ? 

    Carburant : vérifier la pression des pneus, comparer les tarifs des stations-services, opter pour l’éco-conduite
    Entretien/réparation : contrôler le niveau des liquides, choisir les pièces de réemploi

    Un véhicule mal entretenu peut consommer jusqu’à 25% de plus.

     

    L’offre d’Opisto aux automobilistes

    L’automobiliste qui souhaite réparer son véhicule peut consulter www.opisto.fr. Le site recense plus de 2,5 millions de pièces d’occasion : carrosserie, garnissage/sellerie, optique, pièces mécaniques et électriques[1]. Ces PRE sont issues de 440 casses automobiles françaises, agréées par l’Etat (donc seules habilitées à vendre de la PRE) et répondant aux critères de qualité d’Opisto. Ainsi, toutes les pièces disponibles sont testées, tracées, renseignées et garanties. En fin de parcours d’achat, Opisto assure le suivi des transactions.

    Qu’il fasse lui-même sa réparation ou qu’il s’adresse à un réparateur, en optant pour une pièce de réemploi, l’automobiliste fait d’une pierre deux coups : il réduit sa facture d’achat de plus de 50% et contribue à la préservation de la planète en favorisant le recyclage et la réduction des déchets.

     top5 fr

    Les Trophées Auto Recyclage

    En octobre dernier, le concours annuel Les Trophées Auto Recyclage, en partenariat avec l'ADEME, récompensait les recycleurs automobiles pour leurs performances économiques, techniques, sociétales et/ou environnementales. Parmi les 10 centres VHU promus, 6 font partie du réseau Opisto : 
    - Stock Auto (Bohain en Vermondois – 02), catégorie Réutilisation Valorisation (-2500 VHU)
    - Bourgogne Recyclage (Longvic – 21), catégorie Réutilisation Valorisation (+2500 VHU)
    - Casse Auto Chevalier (St Georges de Didonne – 17), catégorie Réemploi de pièces/VHU
    - Allo Casse Auto (Athis Monts – 91), catégorie Gestion de l’eau
    - Rouen Automobiles Service (St Etienne du Rouvray – 76), Coup de cœur du Jury
    - Récup Auto Groben (Cocheren – 57), Trophée Auto recyclage

     

    Parcours d'une pièce d'occasion dans un Centre de Véhicule Hors d'Usage (CVHU)

    Après réception d’un VHU, le démolisseur le démonte puis trie, évalue, prépare et informatise les pièces détachées pour les mettre en vente sur www.opisto.fr et www.opisto.pro (site dédié aux professionnels de la réparation).
    L’automobile fait partie des produits de consommation les mieux recyclés (plus de 90% du véhicule). Une dizaine de pièces détachées peut être récupérée en moyenne sur un VHU.
    Complémentaire à la vente au comptoir, la digitalisation du stock et la vente en ligne permettent de passer d’un commerce local à national et d’industrialiser l'activité du CVHU.

     

    Rappel du contexte réglementaire de la pièce de réemploi

    Depuis avril 2019 et l’arrêté sur les Pièces Issues de l’Economie Circulaire (PIEC), les professionnels de la réparation ont deux obligations :

    1. Informer le client de son droit à opter pour des pièces de réemploi dans l’entretien/réparation de son véhicule. Si le client accepte, le professionnel propose un devis avec l’emploi de ces pièces.
    2. Mettre à disposition du public (dans le garage et sur le site Internet), un affichage légal sur l’offre alternative de la PIEC.

    Opisto a développé un site dédié aux professionnels, www.opisto.pro, sur lequel ils peuvent se sourcer. Le stock de PRE et les garanties sont les mêmes que sur le site www.opisto.fr. Les engagements qualité d’Opisto lui permettent de collaborer avec de grands noms de la réparation comme AD Distribution et Assercar. 

     

    [1] Etude « Les Français et l’automobile », Kantar TNS pour Aramis Auto, 2019.
    [2] Bulletin d’information de l’association SRA, article du 18/11/2019 sur Décision Atelier.
    [1] Pièces exclues : trains roulants, organes de freinage, éléments de direction et liaison au sol assemblés, soumis à l’usure mécanique et non démontables. 

     

    Copyright © 2019 Commlc