viagra eye damage accutane yan etkileri buy cialis in australia by paypal diferencias levitra cialis sunlight and prednisone ventolin cfc free pfizer viagra 100g demark super nizagara forte tab

    Tour de France Microplastiques : la chasse aux polluants

    Fabrice Amedeo vient de boucler le premier tronçon de son Tour de France Microplastiques. La mission de relever des échantillons de microplastiques le long du littoral français intègre son projet océanographique global soutenu par Eléphant Bleu depuis son lancement en 2019. Il fait écho aux engagements de l’enseigne qui elle, veille à la dépollution de la mobilité en traquant les hydrocarbures et métaux lourds présents sur les carrosseries.

    Eléphant Bleu a choisi d’accompagner Fabrice Amedeo sur son projet, autant sportif qu’environnemental. Il tient à concilier les exigences de la course au large à un engagement citoyen pour contribuer à la préservation des océans, comme Eléphant Bleu, à son niveau, s’engage à préserver l’eau.

    Profitant de la mise en chantier de son IMOCA pendant l’été et encouragé par l’enthousiasme des scientifiques en quête de données, le skipper a développé son projet océanographique en créant son Tour de France Microplastiques avec le parrainage de Nicolas Hulot.

    A bord d’un voilier de 32 pieds, plus petit et trois fois moins rapide que sa bête de course, il apporte un avantage scientifique en réalisant des relevés de microplastiques plus précis.

    tourdefrancemicroplastiquesLe périple a débuté à Dunkerque le 27 juin et Fabrice Amedeo aura mis 8 jours pour rallier le port d’Hendaye sur la côte basque. Il a longé les côtes françaises avec minutie à bord de son voilier équipé des deux capteurs océanographiques cofinancés par Eléphant Bleu. L’un mesure la température, le taux de CO2 et la salinité 24h/24, l’autre, le principal de la mission, relève les microplastiques selon un protocole défini par les scientifiques de l’Ifremer, de l’Université de Bordeaux et de l’IRD.

     

    La Manche, l'Atlantique et la Méditerranée...
    la boucle est bouclée

    Fabrice Amedeo repartira fin août pour boucler son Tour de France en parcourant cette fois la Méditerranée pour réaliser une nouvelle campagne de mesures.

    Les scientifiques attendent avec intérêt de pouvoir comparer les concentrations et les types de microplastiques prélevés en Manche, Atlantique et Méditerranée même s’ils craignent des concentrations dramatiques.

    « Ce tour de France est important pour la vie du projet. J'étais impatient de reprendre la mer et continuer à m’inscrire dans cette belle démarche citoyenne », Fabrice Amedeo

    « L’univers des océans de Fabrice Amedeo et celui du lavage automobile d’Eléphant Bleu peuvent paraître très éloignés. Et pourtant, nous traquons, en puisant chacun dans nos sources, les polluants laissés par l’activité humaine. On parle des microplastiques que capture Fabrice dans l’océan lors de ses campagnes de prélèvement pour aider les scientifiques à mesurer et anticiper les effets de la pollution. On parle des milliers de tonnes d’hydrocarbures que nos 460 centres captent après chaque lavage pour éviter de polluer les nappes phréatiques. En ce sens, nous nous sentons très proches des initiatives de Fabrice, au-delà de ses aventures sportives qui nous transportent, franchiseur et franchisés », Stéphanie Meder, Responsable du réseau Eléphant Bleu.

     

    Ce site internet utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience utilisateur.

    Politique des données

    Copyright © 2019 Commlc