• tetiere presse BASF

    Salle de Presse BCSF

    Contact référent

    Safety Week : bilan de l'audit sécurité auprès des carrossiers

    logo BASF 5En octobre 2016, BASF COATINGS SERVICES France, filiale de distribution de BASF, a lancé un audit sécurité auprès de ses clients carrossiers dans le cadre de sa campagne de sensibilisation « Safety Week ». Un premier bilan a montré que les chefs d’entreprise sont en général sensibilisés à la sécurité de leur personnel et respectent la réglementation. La consolidation des données a permis de relever plus précisément les domaines de performance et les axes d’amélioration.

    « Inspirés par nos homologues de BASF Scandinavie, nous sommes fiers de cette initiative, une première en France dans le secteur de la peinture automobile. Primordiale et au-delà de la santé, la sécurité non seulement engage la responsabilité du chef d’entreprise mais également prend plusieurs dimensions. Une dimension économique (moins d’accident de travail, d’absentéisme…) et sociale, favorables à la productivité, la qualité du travail et la motivation du personnel. Un employé qui se sent en sécurité, est plus épanoui dans son travail », Véronique Barbier, Responsable du Département Marketing France et Suisse

     

    SYNTHESE DE L'AUDIT

    Le CHECK sécurité de BASF COATINGS SERVICES France englobait les 5 domaines concernés par la sécurité des travailleurs : les voies respiratoires ; les oreilles ; les yeux ; les mains ; le corps. 

    Globalement, le bilan de cet audit, réalisé auprès d’une centaine de carrossiers, révèle que les dispositions en matière de sécurité sont en général respectées. En revanche, une marge de progrès est à encourager sur l’information et l’application des consignes et recommandations selon les tâches.

    Dans le détail, on note de bonnes pratiques en matière de protection du corps et des voies respiratoires. La vue et l’audition sont, elles, plus exposées par manque de rigueur dans le port des EPI. En ce qui concerne les mains, des gants sont généralement portés mais la protection et la prévention ne sont pas optimales.

    «  Si en général les chefs d’entreprise informent leurs équipes sur les principaux risques visibles dans l’atelier, ils s’assurent souvent rarement de la mise en application des consignes de sécurité et du port des équipements spécifiques à chaque étape de la réparation dans l’atelier. La protection des yeux notamment est souvent complètement négligée, bien qu’il s’agisse de l’une des parties du corps les plus fragiles : il suffit d’une seconde et les effets peuvent être irrémédiables. Dans ce secteur, les peintres en carrosserie font en moyenne une formation tous les 14 ans. En 14 ans, beaucoup de choses évoluent, mais les habitudes prises, elles, restent », Jean-Christophe Ramadour, responsable de la distribution Atlantique/Pyrénées.

    RESULTATS

    La vue

    • 70% disposent de lunettes de sécurité
    • 63% ne portent pas leurs lunettes systématiquement
    • 67% ne possèdent pas de dispositif de lavage oculaire

    Les mains

    • 67% utilisent des gants anti-coupure quand cela est nécessaire
    • 90% utilisent des gants à usage unique pour la préparation peinture
    • 63% ont accès à des crèmes de protection ou nettoyantes

    Les voies respiratoires

    • 85% utilisent des masques anti-poussières lors des opérations de ponçage
    • 92% utilisent des masques à cartouches filtrantes
    • 83% des masques à cartouches sont bien entretenus

    Le corps

    • 97% utilisent des combinaisons de travail adaptées
    • 97% utilisent des combinaisons « peinture », dans les cabines
    • 94% portent des chaussures de sécurité

    L’audition

    • 90% ont accès à des protections auditives
    • 49% Ne portent pas systématiquement leurs protections auditives

    « Les carrossiers-peintres sont en général mal ou peu informés de la nécessité de protéger la vue et l’audition. L’écho très favorable donné à nos opérations de sensibilisation montre la volonté des chefs d’entreprise et des salariés d’optimiser les conditions de travail vers plus de sécurité et de confort. Je crois aux effets positifs des « Safety Weeks » sur le long terme »,Véronique Barbier

     

       logo instagram  

     

    Copyright © 2019 Commlc