underdosing prednisone rx canada viagra penile viagra psychological viagra trick threemeds.com ampicillin helps mnemonic order periactin
    • autovision7

    Contrôleur technique : un métier mis à l’honneur et plébiscité

    A l’occasion de la Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité, AUTOVISION s’adresse aux collégiens, étudiants, demandeurs d’emploi et professionnels en reconversion pour transmettre sa passion du métier et susciter des vocations. Être contrôleur technique donne du sens à un parcours professionnel automobile en veillant à la sécurité routière et en contribuant à limiter la pollution de l’air.

    Le contrôle technique ouvre sur de nombreux métiers satellites qu’AUTOVISION fait découvrir à travers sa série de vidéos témoins « Plein phare sur le métier de… ».

    « Auditeur, contrôleur de voitures ou poids lourds, gérant de centre, formateur, animateur et directeur de réseau… Le contrôle technique crée de nombreux métiers dont AUTOVISION maîtrise tous les savoir-faire : construction d’un centre, équipement technique et informatique, gestion, contrôle qualité, formation, animation de réseaux… AUTOVISION est la maison du contrôle technique et sa mission est d’accompagner et faire grandir la famille qu’elle a constituée en 1992 », Valentin Karras, Président du groupe SAKKAR.

     

    « Plein phare sur… » des métiers qui recrutent

    plein phare surDu 31 janvier au 4 février, AUTOVISION renouvelle sa participation à la Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité pour se faire l’ambassadeur des métiers du contrôle technique. En lien avec les CFA, Pôle emploi, l’intervention dans plusieurs lycées, la distribution de flyers métiers et un relais sur Facebook, AUTOVISION communique sur ses métiers et s’identifie comme recruteur.

    Pour aider à se projeter sur les opportunités de carrière offertes par l’activité et les possibilités d’évolution, AUTOVISION lance une série de témoignages métier. Chaque jour de la semaine dévoilera le parcours de l’un de ses collaborateurs, à commencer par le nouveau Président du groupe SAKKAR.

    Petit-fils du fondateur qui a su fédérer sa descendance, Valentin Karras a le contrôle technique dans le sang. Aujourd’hui, successeur de son grand-père, il a l’ambition de reprendre le flambeau avec les codes de sa génération, sa volonté d’aller de l’avant et en s’appuyant sur une accessibilité et des valeurs familiales, fondatrices de l’identité de l’entreprise.

    Valentin Karras a 25 ans et déjà presque 25 ans de métier ! Gravissant les échelons de l’entreprise, il a apprécié la richesse technique et humaine des activités du contrôle technique et mesuré leur responsabilité sur des valeurs nobles, la sécurité et l’environnement. Entre le travail en réseau, l’activité de commerce de proximité et de conseil auprès des automobilistes, il privilégie les relations humaines. Multi-facettes, l’activité le motive car elle est variée et évolutive, sans compter sa passion pour tout ce qui sert à la mobilité.

    valentin karras[Extraits de la vidéo] « Président depuis 6 mois, j’ai repris le flambeau de mon Grand-Père qui a fondé cette société dans laquelle j’ai grandi. J’ai commencé à travailler à l’âge de 9 ans. Je me sens aujourd’hui à ma place car je suis passionné, j’aime rencontrer les personnes du réseau et fais 40 000 km par an pour garder le contact. Et puis, on assure la sécurité routière, on fait une mission de service public, on accompagne les gens tous les jours. Ça me plait de penser que les familles se sentent en sécurité dans une voiture contrôlée chez nous. Depuis 30 ans, on se bat pour assurer la sécurité sur la route. Mon rôle de Président est d’accompagner la partie moteur, la partie active de l’entreprise, avec les idées et les moyens pour faire en sorte que tout s’emboite bien afin d’avancer le plus loin possible ».

    Pour visionner les interviews, rendez-vous sur la page Facebook Officiel et LinkedIn.  

     

    Comment devenir contrôleur technique ?

    formation depliant couv2

    Le métier de contrôleur technique est accessible aux diplômés de niveau IV (bac pro ou BTS) et aux professionnels de la réparation. Ils doivent alors suivre une formation initiale au métier. Puis, tout au long de leur parcours professionnel, des stages réguliers valideront leurs compétences pour renouveler leur agrément ou leur permettront de se mettre à niveau, au rythme des évolutions réglementaires (contrôle des gaz…) ou technologiques (véhicules électriques…).

    Autodidact, créé en 1993, certifié ISO 9001 et Qualiopi, est un acteur majeur en France de la formation, initiale et continue, au métier de contrôleur technique automobile et poids lourds. Il accueille dans ses locaux plus de 2 500 stagiaires chaque année, dont les contrôleurs du réseau AUTOVISION.

     

    Ce site internet utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience utilisateur.

    Politique des données

    Copyright © 2019 Commlc