Urgence au Népal : Appel aux dons

Le Népal a été frappé, samedi 25 avril, par un puissant tremblement de terre de magnitude 7,9. Des dizaines de répliques, dont une de 4,9, ont été enregistrées depuis la première secousse. Une première équipe est déjà arrivée dans la région de GORKHA entre Katmandou et Pokhara, l’épicentre du tremblement de terre, pour faire une première évaluation de terrain. La deuxième équipe est partie aujourd'hui. Elle mènera de son côté une évaluation dans les parties les plus touchées de Katmandou et organisera la logistique pour les 100 tentes qui vont arriver. En fonction de l’évaluation dans la région de GORKHA, une distribution dans la zone à partir de mercredi sera envisageable.

 

Mardi 28 avril

La 2ème équipe devrait arriver aujourd'hui. Elle mènera une évaluation dans les parties les plus touchées de Katmandou et organisera la logistique pour les 100 tentes qui vont arriver. En fonction du bilan dans la région de GORKHA, une distribution dans la zone à partir de mercredi sera envisageable.

Pour suivre en temps réel, le travail des équipes de SOS Attitude, rendez-vous sur la page Facebook de l'association.

 

Lundi 27 avril

Arrivée lundi, la première équipe SOS Attitude a visité les principaux camps de fortune à Katmandou où se trouvent des milliers de familles qui ont perdu leurs maisons ou ont peur de rester dans leurs maisons par crainte de nouveaux tremblements de terre. La plupart n’ont qu’une bâche plastique comme protection contre le soleil et la pluie. Il y a un manque cruel de points d’eau et de latrines.

John Diksa, le Président de l'association et Alain Chauve, bénévole, se sont rendus à l’Ambassade de France pour faire le point avec les chargés de coordination sur place. Ils se sont installés chez un contact local et a planté une tente dans sa cour pour être à l’abri des bâtiments en cas de répliques. Ils vont se rendre aujourd’hui dans la région de GORKHA entre Katmandou et Pokhara, l’épicentre du tremblement de terre de samedi 25 avril, et qui a été très touchée, pour faire y une première grande évaluation de terrain.

Voir la vidéo

 

Samedi 25 avril

Un tremblement de terre de magnitude 7,9 sur l’échelle de Richter a violemment frappé le Népal, et plus particulièrement la zone située autour de la capitale, Katmandou. Ce séisme est le plus violent à avoir eu lieu dans le pays depuis 1934. Depuis la première secousse, plus de 25 répliques ont déjà eu lieu. Le scénario d’une puissante secousse dans la vallée de Katmandou, très dense et où l’immense majorité des constructions n’est pas aux normes anti-sismiques, était d’ailleurs l’un des cauchemars des autorités népalaises.

Le bilan humain et matériel s'alourdit d'heure en heure. On dénombre des milliers de morts et disparus. La saison touristique de printemps battant son plein, il est probable que des étrangers fassent partie des victimes. De nombreux habitants sont aussi désormais sans-abri et ont besoin d’aide.

Des dizaines de bâtiments se sont effondrés à Katmandou, notamment des temples et des monuments historiques à Patan et Bhaktapur, les deux autres villes historiques et touristiques de la vallée de Katmandou)

Conséquence indirecte du séisme : des avalanches se sont produites dans le massif de l’Everest, actuellement très fréquenté par les randonneurs étrangers et les alpinistes. De nombreuses personnes y seraient ensevelies sous la neige.

 

Avis aux journalistes

Sur le terrain, John Diksa, Président de SOS Attitude, est d’ores et déjà joignable et le sera tout au long de la mission pour débriefer en direct au 06 07 23 02 97.

Pour plus d’informations, l’équipe SOS Attitude restée en France, se tient également disponible au 0950 365 500 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Cliquez ici pour faire un don.