• Salle de presse R-M

R-M lance e'Sense, une gamme de produits éco-conçus pour plus de durabilité

eSense Logo ClaimL'innovation de la gamme e'Sense de R-M repose sur la technologie Biomass Balance BASF, certifiée TÜV SÜD. Elle implique l'utilisation de ressources renouvelables pour diminuer la part des ressources fossiles dans les intrants, soit dès le début du processus de fabrication des produits de peinture. L'utilisation de matières premières renouvelables, en l'occurrence le biogaz ou le bio-naphta, inscrit la gamme e'Sense dans la bioéconomie. 

product range R M EsenseCette spécificité est inédite dans le secteur des peintures automobiles. De plus, e’Sense positionne la réparation-carrosserie comme un marché précurseur dans le portefeuille d’activité multisectorielles de BASF. Elle est la 2e gamme Biomass Balance lancée par le groupe, après sa gamme de peinture intérieure dans le secteur de la décoration.

L’intérêt de la technologie Biomass Balance BASF est d’apporter une forte valeur ajoutée environnementale tout en utilisant la même chimie et les mêmes processus de production.

Elle permet ainsi de fabriquer les mêmes produits, qui conservent leurs propriétés et leur niveau de performances, sans modifier les procédés de réparation.

La gamme e’Sense comprend 6 produits qui couvrent l’ensemble des besoins pour une réparation. Ils ont été sélectionnés parmi les produits R-M les plus respectueux de l’environnement, en l’occurrence les plus rapides au séchage.

Pour les réparateurs, l’intérêt de la gamme e’Sense est, tout en travaillant avec les mêmes produits, de participer à l’économie des ressources fossiles, à la réduction des émissions de CO2 et d’en faire un atout concurrentiel et commercial.

Techniquement, la technologie Biomass Balance peut remplacer 100% des ressources fossiles. Plus la demande sera forte et plus l’approvisionnement en ressources renouvelables sera importante. Les achats des réparateurs ont ainsi un impact direct sur la part des matières premières renouvelables utilisées dans les produits e’Sense. Ils deviennent ainsi des acteurs actifs de la bioéconomie.

   

  • mardi, 13 mars 2018

Contact

Page LinkedinPage TwitterPage Youtube