Certificat d’authenticité PHILIPS : se protéger contre la contrefaçon

En 2014, Philips fut la première marque du secteur de l’éclairage automobile à lutter contre le nombre croissant de pièces de contrefaçon vendues à travers l’Europe.

Contrefaçon : un fléau dans l’éclairage

Cette lutte reste l’un des chevaux de bataille de la marque, et ce sont les lampes pour feux avant xénon HID qui occupent le premier plan de la campagne. De nombreuses mesures ont été mises en place pour aider à lutter contre la vente, la distribution et le montage de pièces contrefaites. Parmi ces mesures, on retrouve en premier lieu l’emballage des lampes xénon HID Philips. Ce dernier comporte toujours un certificat d’authenticité sous la forme
d’un hologramme ainsi qu’un système de codage du numéro de produit propre à ce type de lampe particulièrement exposé.

Démarche active de Philips

Un microsite spécifique, www.philips.com/original, permet aux clients de vérifier instantanément s’ils ont acheté un produit Philips d’origine en tapant simplement le code présent sur l’emballage.
L’emballage comporte également un QR code permettant d’accéder instantanément au microsite avec un smartphone pour vérifier l’authenticité d’un produit via un système fiable et simple d’utilisation.

Technologie xénon particulièrement exposée

Tout comme de nombreuses innovations dans le secteur de l’éclairage automobile, c’est à Philips que l’on doit la technologie xénon. Cet avantage technologique s’accompagne du risque d’être copié, que ce soit par la voie légale ou non. Reines de l’éclairage automobile, tant au niveau des performances que des coûts, les lampes xénon sont très convoitées par les contrefacteurs.

« Le problème des produits pirates n’est pas seulement une question juridique ou commerciale. Acheter, vendre ou même posséder de tels produits est illégal. Mais lorsque cela touche au secteur de l’éclairage automobile, c’est potentiellement la vie des gens qui est mise en danger (comme c’est le cas pour d’autres composants automobiles essentiels). Nous nous devons de lutter contre les lampes de contrefaçon et sensibiliser le public, mal informé, car elles sont de piètre qualité et engagent des enjeux de sécurité. Leur durée de vie est inévitablement moins longue et le faisceau lumineux éclaire très mal la route ou éblouit les conducteurs arrivant en sens inverse. De plus, par rapport à un système halogène standard, le système xénon HID et son dispositif électrique sont plus complexes. Installer une lampe contrefaite peut ainsi engendrer des dégâts et des frais, autant pour les personnes que pour les véhicules. Le problème est d’autant plus amplifié qu’il est visuellement difficile de différencier une lampe d’origine d’une contrefaçon, » Weena Lemoine, directrice marketing Europe chez Lumileds.


Les garanties de la pièce d’origine

Fournisseur des constructeurs en première monte, Philips doit répondre à un cahier des charges très strict qui exclut toute défaillance, même parmi des millions de lampes produites.

Le processus de fabrication est propre à la technologie Philips. Des contrôles qualité sont réalisés à chaque stade de la production qui garantit la fiabilité de chaque lampe, qu’elle soit destinée au marché de l’équipement d’origine (OE) ou à celui de l’après-vente. Le client peut dès lors être certain que la qualité de chaque lampe Philips répond au minimum aux standards incroyablement élevés imposés par les constructeurs.


Lutte juridique renforcée

La lutte juridique contre les pirates de l’éclairage passe à la vitesse supérieure car de plus en plus de vendeurs et distributeurs de lampes Philips contrefaites sont identifiés et ils doivent répondre de leurs actes. Des mesures ont déjà été prises contre les nombreuses sociétés connues pour vendre des lampes Philips pirates. Les produits concernés ont été retirés de la vente, et des poursuites judiciaires sont en cours. C’est ainsi qu’à travers le monde, des dizaines de milliers de lampes contrefaites ont été saisies et détruites.

Les dangers liés aux lampes xénon HID contrefaites pourront être visionnés par des millions de personnes dans le monde grâce à l’un des programmes les mieux cotés de la BBC, Fake Britain, qui abordera ce sujet dans sa prochaine série.

Les initiatives marketing, publicitaires et de communication, destinées à la fois à l’industrie et au client, continuent à soutenir la campagne contre les contrefacteurs. Son efficacité se mesure par la prise de conscience croissante des professionnels et particuliers, impliqués ou victimes de contrefaçons, sur les risques et dangers encourus.

  • vendredi, 23 juin 2017

Contact

Page LinkedinPage TwitterPage Youtube