Les encres d’imprimerie sous pression : hausse du coût des pigments et affaiblissement de l’Euro

Paris octobre 2014 : les prix des pigments augmentent du fait de mesures environnementales contraignant la filière à de lourds investissements, voire à des fermetures d’unités de production en Asie. L’affaiblissement de l’Euro renchérit le coût des matières importées.

Les fabricants d’encres d’imprimerie sont aujourd’hui dépendants de la disponibilité des pigments et de leurs composants en amont, produits en majeure partie en Asie. 
L’évolution récente des législations environnementales, notamment en Chine et en Inde, requiert des investissements conséquents entraînant des fermetures d’unités de production et un renchérissement des prix de ces produits.

Les pigments utilisés dans la fabrication des encres sont de natures très spécifiques. Les exigences particulièrement élevées de leurs cahiers des charges (nature chimique, force colorante, etc.) limitent fortement les sources d’approvisionnement. Après les restructurations en Europe et aux USA ces dernières années, les pigments et leurs précurseurs sont aujourd’hui majoritairement fabriqués en Asie.

En août, le prix moyen des pigments jaunes a par exemple augmenté de 8%. Ces augmentations surviennent dans un contexte, où les  prix de ce type de matières premières s’étaient stabilisés à des niveaux élevés, après les fortes hausses de 2011 / 2012.

Ce renchérissement intervient au moment où l’on assiste à une réévaluation du dollar par rapport à l’Euro, ce qui pénalise les coûts des matières importées payées en dollars. L’euro a déjà perdu 9% par rapport à ses points hauts de 2014.

Il faut rappeler que les coûts des matières premières représentent une part prépondérante du prix de revient d’une encre, dont le pigment est un ingrédient clé.

Cette question des pigments représente une difficulté supplémentaire dans un environnement où, de manière générale, les sources d'approvisionnement et les matières premières disponibles diminuent (rationalisation et évolution des réglementations).

Télécharger le communiqué en PDF

Contact

Page LinkedinPage TwitterPage Youtube